Kazakhgate : une perquisition a eu lieu au siège d’Airbus Group

Kazakhgate : une perquisition a eu lieu au siège d’Airbus Group

10:35 28.03.2016

Le siège d’Airbus Group (anciennement EADS) a été perquisitionné le 9 février dernier dans le cadre de l’affaire du Kazakhgate, une instruction portant sur des soupçons de corruption liée à la signature d’importants contrats entre Paris et Astana durant l’ère Sarkozy.

L’information a été rendue publique par l’AFP, qui s’appuie sur des sources proches de l’enquête.

Ces perquisitions ont également visé deux cadres du géant de l’aéronautique, le directeur de la stratégie Marwan Lahoud, qui occupait des fonctions similaires chez EADS, et Jean-Pierre Talamoni, qui était en charge du développement international du groupe.

Contacté par l’AFP, Airbus Group a tenu à affirmer qu’il apporterait son entière coopération à la résolution de l’enquête.

Ouverte en mars 2013 au pôle financier du tribunal de paris, cette instruction vise à confirmer l’existence de rétributions illégales dans le cadre de la signature d’importants contrats entre Paris et Astana.

En outre, des soupçons entourent une équipe, proche du pouvoir français de l’époque, qui aurait exercé des pressions sur des politiques européens en vue de faire passer une loi en faveur de Patokh Chodiev, un oligarque kazakh proche du président Noursoultan Nazarbaïev, et deux de ses collaborateurs.

@kompromatykorrupcia34.kharkov.ua