Commission d’enquête Kazakhgate – Ecolo demande à voir Bracke d’urgence après une citation de Chodiev visant Gilkinet

14:04 30.04.2017

La présidence de groupe tournante d’Ecolo-Groen à la Chambre, composée des députés Jean-Marc Nollet et Kritof Calvo, a écrit au président de l’assemblée, Siegfried Bracke, afin de s’entretenir ce jour avec lui après une nouvelle citation du milliardaire belgo-kazakh Patokh Chodiev visant cette fois le député Georges Gilkinet actif au sein de la commission d’enquête Kazakhgate, a-t-on appris jeudi. Il s’agit de la seconde action en justice après une précédente visant le parlement. « Posé au moment où la commission d’enquête entre dans le vif du sujet et au coeur des mécanismes ayant menés à la transaction tant décriée, nous ne pouvons que l’interpréter comme une tentative d’intimider et de museler notre collègue (…) », écrit le groupe Ecolo-Groen.
Ce dernier évoque également « des menaces plus ou moins explicites formulées » à l’endroit de M. Gilkinet ainsi que des informations selon lesquelles les avocats de M. Chodiev ont mandaté un cabinet de renseignements d’affaires américain pour les épauler dans cette affaire.
Les Verts attendent du président de la Chambre qu’il mette en place les moyens permettant à « notre collègue et chacun des membres de la commission d’enquête » de poursuivre leur travail avec la sérénité requise et sans qu’aucune pression ne puisse être exécutée à leur encontre.
Un vent favorable a transmis à l’hebdomadaire ‘Le Vif/L’Express’, au quotidien ‘De Standaard’ et au journaliste anglais indépendant Nick Kochan un projet de citation directe (summons, en anglais) à l’encontre de M. Gilkinet. M. Chodiev réclame au député Ecolo un euro à titre provisionnel pour les dommages causés à son image, à réévaluer durant la procédure, précise ‘Le Vif’.

©kompromatykorrupcia34.kharkov.ua