Commission d’enquête Kazakhgate – Ecolo dénonce « les nouvelles tentatives d’intimidation » de Patokh Chodiev

07:23 01.05.2017

Les deux coprésidents d’Ecolo, Zakia Khattabi et Patrick Dupriez, ont dénoncé jeudi « les nouvelles tentatives d’intimidation à l’égard d’un parlementaire » après la révélation d’une nouvelle citation du milliardaire belgo-kazakh Patokh Chodiev visant cette fois le député Georges Gilkinet actif au sein de la commission d’enquête Kazakhgate. « Après avoir cité en justice la commission d’enquête parlementaire sur la transaction pénale, M. Patokh Chodiev s’attaque désormais directement à notre parlementaire Georges Gilkinet. Après s’être attaqué à l’institution, M. Chodiev vise un homme. Cet acte n’est pas anodin. Posé au moment où la commission d’enquête entre dans le vif du sujet et au cœur des mécanismes ayant mené à la transaction tant décriée, nous ne pouvons que l’interpréter comme une tentative d’intimider et de museler un parlementaire qui ne ménage pas ses efforts pour faire éclater la vérité », ont-ils indiqué dans un communiqué.
« Cette démarche hostile s’ajoute à des menaces plus ou moins explicites formulées à l’encontre de Georges Gilkinet. Assigner en justice un parlementaire qui ne fait que le travail qui est attendu de lui, tant par l’institution que par les citoyens, est aussi une manière de porter atteinte aux principes qui régissent notre démocratie. Derrière cette nouvelle salve de M. Chodiev, c’est le principe même de la commission d’enquête qui est attaqué », ajoutent les deux coprésidents d’Ecolo.
Mme Khattabi et M. Dupriez évoquent également le fait qu’un cabinet de renseignement d’affaires américain aurait été mandaté par les avocats de M. Chodiev pour les épauler dans leurs démarches. « Manifestement, ils ne lésinent pas sur les moyens utilisés pour arriver à leurs fins », commentent-ils.